BYM-AlaUne-3

Mayeule Rousseau : l’audacieuse touche-à-tout.

Mayeule, notre artiste de la semaine, nous fait découvrir son parcours et son univers. Bonne lecture !

BYM-photo

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?
Yep ! Je m’appelle Mayeule, alias BYM.
Je suis graphiste-illustratrice for myself depuis 2007, et je tire des portraits, gribouille des BD, joue avec les textes, les formes et les couleurs… Je communique en image pour les entreprises, les mairies, les associations et parfois les particuliers. Il m’arrive aussi de flirter avec l’édition.

Parlez-nous de votre parcours professionnel, comment êtes-vous devenu illustratrice ?
À l’école, je m’appliquais assez sérieusement à créer des univers en gribouillant les marges de mes cahiers. Je n’ai réalisé qu’assez tard (l’année de ma terminale) qu’il était réellement possible d’en faire un métier. Et rares étaient ceux qui présentaient les filières du dessin comme des métiers d’avenir ! Après le bac, j’avais un besoin urgent d’indépendance, j’ai donc opté pour du dessin « utile » en choisissant une école d’arts appliqués (école Pivaut à Nantes), option « graphisme publicitaire », où j’ai appris à développer mon trait et à utiliser les logiciels d’images. Une fois mon diplôme en poche, ne trouvant pas le job de mes rêves, je me suis lancée à mon compte. Et je ne le regrette pas. Je n’aurais jamais supporté d’avoir un « supérieur » qui n’exige de moi que de la rentabilité ! En même temps, comme j’avais pas mal de temps libre (car les clients ne sont pas arrivés tout de suite je ne vais pas vous mentir), je tenais un blog qui m’a énormément permis de progresser en création grâce au recul que la mise en ligne et les regards extérieurs procurent vis-à-vis de ses productions.

BYM-mayblog2009-dilemnealaplage

Comment définiriez-vous le métier d’illustrateur ?
Un illustrateur est quelqu’un qui ne s’est pas arrêté de dessiner depuis son enfance. Il aime créer des univers visuels pour tout. C’est un raconteur d’histoire !
Ce qui est difficile avec ce métier, c’est qu’il y a des jours « avec » où le crayon se donne tout seul, et des jours « sans », où rien ne sort… du coup c’est un peu l’angoisse vis-à-vis des plannings et de l’organisation en général, car non seulement il faut du temps pour créer, pour s’inspirer, se nourrir visuellement, mais aussi pour faire sa compta, ses paperasses, ses relations clients, et bien sûr garder le maximum de temps pour les gens qu’on aime…

Quelles sont vos sources d’inspiration ?
Tout ! Ce peut être une musique, une conversation, mais aussi des affiches dans les rues, une lumière, un papier peint… L’inspiration ne provient jamais du même endroit, c’est toujours une surprise !
Pour ce qui est des artistes qui m’inspirent, il y en a trop. Je fais rarement une fixette sur l’un ou l’autre et j’oublie très facilement les noms ! Mais je suis plutôt attirée visuellement par les visuels colorés, décalés, les aplats, les motifs, la nature …

Qu’aimez-vous dessiner en général ?
Je prend beaucoup de plaisir à faire des portraits et des dessins réalistes, mais j’adore également animer mes petits perso BD, faire des montages et bidouiller les images en général.
Globalement j’aime bien me lancer de nouveaux défis, alors j’essaie tout un tas de petites choses en permanence…

BYM-beaubarbu2011-remake2015

Préférez-vous une technique plutôt qu’une autre ? (Encre, aquarelle, digital, crayon à papier, …) Pourquoi ?
Pour mes illustrations rien ne remplace mon bon vieux crayon de bois ou mes crayons de couleurs au moins pour lancer les bases, les traits… J’adore aussi faire des collages mais plutôt pour mes projets perso, ça me détend. Par-contre pour les aplats de couleurs, les montages et les graphismes, difficile de me passer de ma tablette graphique et de mon bon gros mac! Du coup, je mixe souvent les techniques… et passe donc de mon bureau de dessin/bricolage à celui de mon ordi.

BYM-clemenceauenmarcel-may

Pouvez-vous nous décrire votre environnement de travail ?
J’habite une vieille fermette des bords de Loire (en rénovation depuis un peu trop d’années) mais j’ai de la chance d’avoir mon bureau – presque – fini. Avec vue sur la campagne ligérienne, et entourée de mon jardin sans qui je ne pourrais tenir le rythme de travail… se délier les jambes, respirer l’air de dehors, dégripper le regard en regardant la faune et la flore avoisinante… c’est simplement essentiel pour moi !

Racontez-nous votre journée type…
Je travaille en moyenne de 9h30 à 17h (bien que ça varie selon les jours, j’ai du mal à me faire un train-train quotidien). Quand on a des enfants c’est eux qui rythment la journée. Donc tout dépend du temps d’école (et de nounou). Et puis quand il y a des imprévus dans la journée (et il y en a souvent), je rattrape mon temps de travail le soir. Mais jamais le weekend ! Maintenant que ça fait quelques années que je fais ce métier, j’arrive à préserver un temps pour tout, pour moi, pour ma famille, pour mon jardin… mon travail vient après et se nourrit de cet équilibre!

Pouvez-vous nous parler d’une de vos réalisations qui vous tient particulièrement à cœur ?
BYM-2014-cartedevoeux
Puisqu’il faut choisir, je vais parler de l’image qui a illustré ma reprise de travail tout début 2014 après deux bonnes années de pause (obligatoires pour m’occuper de mes jumeaux). C’est un visu qui illustre plutôt pas mal la multitude de choses que je fais… Je me lasse assez vite, c’est pourquoi j’aime toucher à tout et varier les projets !

Vous êtes inscrit sur Unikness mais travaillez-vous sur d’autres projets en parallèle ? (livre, BD, exposition, …)
J’ai toujours une multitude d’idées sous le coude, mais comme en ce moment je bosse pas mal (pour du graphisme pas super épanouissant) je n’ai rien d’assez avancé pour en parler sérieusement… Je peux juste dire que dans mes prochains défis perso il y aura probablement des recherches de créa pour sérigraphie textile, et puis des idées de costumes pour une compagnie de musique et danse afro-contemporaine, et puis pourquoi pas aussi de l’auto-édition jeunesse! Enfin qui vivra verra !

Vous avez un mot de conclusion ?
Le mieux est l’ennemi du bien ☺BYM-zeblog

 

Cliquez ici pour commander une illustration à cet artiste

 

A découvrir également ...

Unikness – 850×180 – bottom post – rentree

Une réflexion sur “ Mayeule Rousseau : l’audacieuse touche-à-tout. ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *