JulieGrugeaux-AlaUne

Julie Grugeaux : papiers et tissus poétiques.

C’est une artiste passionnée et passionnante que je vous invite à découvrir cette semaine.

Julie-Grugeaux-portrait

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?
Je m’appelle Julie Grugeaux, j’ai 31 ans, je suis artiste peintre et illustratrice jeunesse installée à proximité de Bordeaux.
J’expose mon travail de peinture sur Bordeaux, Paris et bientôt Berlin en galeries, je fais également quelques expositions et marchés d’art dans l’année en Gironde et départements proches.
Côté illustration, je travaille pour l’édition jeunesse : roman jeunesse, albums et presse, ainsi que très occasionnellement pour la réalisation de supports de communication (flyer, dépliants, cartes de visite).

Parlez-nous de votre parcours professionnel, comment êtes-vous devenu illustratrice ?
Je suis autodidacte, je n’ai jamais souhaité suivre de formation en art ou illustration, préférant conserver ma liberté d’apprendre, d’explorer à mon rythme, sans influence trop directe.
Avant de me consacrer pleinement à la peinture et l’illustration, j’ai suivi un cursus universitaire et ai obtenu un master professionnel en chimie. J’ai ensuite travaillé quelques temps comme chargée d’études en chimie dans le domaine de l’industrie pharmaceutique.
En 2010, j’ai décidé de tout arrêter pour tenter de vivre de ma passion. Puis, en février 2011, j’ai débuté une formation de peintre en décors (décors muraux, trompe l’œil, imitation de matières…), qui n’a finalement pas grand-chose à voir avec mon activité d’aujourd’hui puisque je me consacre essentiellement à mes toiles et mes illustrations.
Puis en 2012, après une première expérience d’illustration d’un roman jeunesse, j’ai décidé de poursuivre dans cette voie tout en continuant mon travail de peinture.
Mon activité de peintre en décors dort donc un peu, d’un sommeil assez lourd, mais se réveille de temps en temps !

Comment définiriez-vous le métier d’illustrateur ?
Ce métier est magique ! Notre mission, et on l’accepte volontiers, est de faire rêver, d’amuser, d’intriguer parfois aussi. Le gros défi en illustration jeunesse est de compléter et répondre à une histoire sans toutefois faire doublon. Amener le lecteur plus loin, et proposer notre vision de l’histoire (quand cela est possible, tout dépend des éditeurs).
C’est un travail solitaire, il faut aimer travailler seul dans sa bulle. Moi, ça me plait, je crois que je suis faite pour ça. Ayant goûté au travail en entreprise qui m’étouffait, je sais maintenant que le travail en atelier est ce qui me convient tout à fait.
Les autres aspects du métier, que les gens oublient bien souvent et qui sont beaucoup moins fun : la paperasse, les contrats et droits d’auteurs, gérer les délais et les exigences des clients, se vendre sans cesse, mettre à jour son book, l’envoyer, relancer …

Quelles sont vos sources d’inspiration ?
La musique est une grande source d’inspiration pour moi, je travaille très rarement dans le silence.
Je m’inspire de tout ce que je vois, entends, vis.

toiles art up
Toiles art up – Tous droits réservés © Julie Grugeaux

Qu’aimez-vous dessiner en général ?
En illustration, le plus souvent quand j’illustre un livre, j’aime beaucoup créer l’ambiance, les décors avec mes collages mêlés à la peinture. J’aime aussi quand j’arrive au stade des petits détails qui demandent des heures de travail…

En ce moment, dans mon travail de peinture, je suis très renard et attrape-rêve ! Je peins des renards depuis quelques mois, sans savoir d’où cette envie me vient. Et puis quand l’envie passera, je peindrai autre chose !

 

Attrape rêve – Tous droits réservés © Julie Grugeaux
Attrape rêve – Tous droits réservés © Julie Grugeaux
Sleep with me – Tous droits réservés © Julie Grugeaux
Sleep with me – Tous droits réservés © Julie Grugeaux

Préférez-vous une technique plutôt qu’une autre ? (Encre, aquarelle, digital, crayon à papier, …) Pourquoi ?
Je travaille essentiellement avec du collage de papiers et tissus en tous genres, que je récupère, que je sauve de la poubelle. Je les associe à la peinture (acrylique ou gouache), puis feutre, crayon etc…

Pouvez-vous nous décrire votre environnement de travail ?
Depuis un peu plus d’un an je travaille dans mon grand atelier. Auparavant, je travaillais dans une pièce en travaux, face aux murs de placo non terminés. Autant vous dire que l’inspiration n’était pas ce qu’elle est aujourd’hui !
J’ai peint un mur de mon bleu fétiche, ce beau bleu pétrole bien profond, qui m’inspire toujours. J’ai quelques peintures accrochées aux murs (mon atelier me sert aussi à accueillir mes clients et mes ateliers mensuels).
Un grand mur d’étagères, pour stocker tout mon matériel, et mon stock de toiles.
Des malles et tiroirs pour ranger tous mes tissus et papiers à coller.
Une grande table centrale, pour m’étaler quand je travaille.

Racontez-nous votre journée type…
Je n’alimenterai pas le mythe selon lequel on travaille la nuit ! Mes horaires de travail sont plutôt classiques, je me calque sur ceux de mon compagnon : 9h – 19h.
En général, le matin, je m’occupe des mails, des envois de peinture à mes clients, de la paperasse tant redoutée etc… Puis vers 10h, je commence à peindre.

Pouvez-vous nous parler d’une de vos réalisations qui vous tient particulièrement à cœur ?
Il s’agit d’un livre que j’ai écrit et illustré, paru aux éditions du Lampion en avril dernier : « Rosie rougit ».
Ce petit album raconte l’histoire de Rosie, petite fille timide, tellement timide qu’elle en est presque transparente…. Il est graphiquement beaucoup plus épuré que le reste de mon travail. Ce livre me raconte un peu, voilà pourquoi il me tient à cœur.

Livre sophia – Tous droits réservés © Julie Grugeaux
Livre sophia – Tous droits réservés © Julie Grugeaux

Vous êtes inscrit sur Unikness mais travaillez-vous sur d’autres projets en parallèle ? (livre, BD, exposition, …)
Oui je cumule constamment tout au long de l’année toutes mes activités : illustrations pour albums jeunesse, exposition et marchés d’art, salons, interventions scolaires, approvisionnement des galeries régulièrement, animations d’ateliers une fois par mois. Bref, c’est très intensif et j’adore ça !

Vous avez un mot de conclusion ?
Quel pied ce métier !
J’aime cette solitude de l’atelier, ces rencontres en expositions et salons, ces moments privilégiés en ateliers. Et ce que j’aime par-dessous tout, ce sont tous ces petits et grands yeux qui pétillent en découvrant mon travail !

 

Cliquez ici pour commander une illustration à cet artiste

 

A découvrir également ...

Unikness – 850×180 – bottom post – rentree

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *