Constance-Allaz_AlaUne-3

Constance Allaz, à chemin entre l’artiste et l’artisan.

Je vous invite cette semaine à aller faire un tour en Suisse et plus particulièrement à Lausanne pour découvrir Constance Allaz.

Constance-Allaz_photo

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?
Je suis une illustratrice et (future) dessinatrice de bande-dessinée suisse, plus particulièrement lausannoise. J’ai 24 ans et suis indépendante dans le métier depuis bientôt 2 ans, et j’adore ça! Mais je ne vais pas cacher que se lancer en tant qu’indépendant n’est pas facile. Je travaille donc parallèlement dans un bar à bières pour lequel je crée aussi les étiquettes des bières que nous brassons nous-même.

Parlez-nous de votre parcours professionnel, comment êtes-vous devenu illustratrice ?
C’était tout d’abord une envie que j’ai eu étant petite. En ce temps-là, j’aimais aussi beaucoup écrire et je réalisais des petits livres que j’illustrais. Je me suis ensuite un peu éloignée de cette idée, gardant toujours le dessin en passion, mais ne pensant pas pouvoir en faire mon métier. Je me suis dirigée vers le graphisme, mais je sentais que quelque chose ne me convenait pas. C’est alors que j’ai eu connaissance de l’existance de l’école Ceruleum à Lausanne où j’ai suivi ma formation d’illustratrice. Et ce monde de création plein de fantaisie, sans convention m’a semblé être une évidence.

Comment définiriez-vous le métier d’illustrateur ?
Je dirais qu’on a la chance d’être à cheval entre l’artiste et l’artisan. C’est un métier qui permet d’avoir une grande liberté, une grande créativité car même quand on porte la casquette de l’«artisan», c’est-à-dire quand on est mandaté par quelqu’un pour réaliser une idée précise, c’est par notre propre imaginaire et notre propre crayon que ça passe. Et en plus de ça, il y a tellement de facettes à exploiter qu’il n’y aura jamais de quoi s’ennuyer!

Quelles sont vos sources d’inspiration ?
L’auteur qui m’a donné envie de faire de la bande dessinée est Chabouté, que j’apprécie particulièrement pour ses cadrages, très cinématographiques, qui prennent le temps de poser une ambiance. Sinon je m’abreuve d’un peu tout ce que je trouve autours de moi, dans la réalité, dans des illustrations ou des photos, dans le cinéma, etc…

Qu’aimez-vous dessiner en général ?
Un peu de tout, mais périodiquement des éléments récurrents viennent habiter mes dessins. En ce moment, ce sont les coquelicots et les oiseaux, mais j’aime mélanger des éléments poétiques avec d’autres plus sombres…

J’aime en général dessiner des images avec de fortes atmosphères, des moments suspendus et où les mouvements sont très lents.

Préférez-vous une technique plutôt qu’une autre ? (Encre, aquarelle, digital, crayon à papier, …) Pourquoi ?
Je dessine beaucoup à l’encre de chine et au brou de noix, car j’aime mêler la texture lisse et imposante des aplats d’encre et celle beaucoup plus vivante et voluptueuse du brou de noix.
Je travaille avec très peu de mélanges de couleur car j’aime mettre l’accent sur la lumière et les contrastes afin de retranscrire les ambiances dont je parlais plus haut.

img3

Pouvez-vous nous décrire votre environnement de travail ?

Constance-Allaz_place-de-travail
Je travaille provisoirement chez moi, mais l’environnement le plus propice à mon travail est de partager un atelier avec d’autres créatifs. La synergie qui se dégage d’un groupe de personnes motivées, même travaillant chacune pour leur compte, me rend vraiment plus efficace que dans ma situation actuelle…
Mais quoi qu’il en soit, mon espace de travail est toujours assez chaotique, ce qui est assez propre à beaucoup d’artistes je crois…

Racontez-nous votre journée type…
Je commence en général par faire quelques croquis pour m’échauffer car les premiers dessins de la journée ne ressemblent pas toujours à grand chose… Ensuite je me lance dans mon boulot ou dans mes projets personnels si je n’ai pas de mandat en cours. Et là ça dépend un peu de mes capacités suivant les jours. Parfois, je suis vraiment à fond et je fais abstraction de tout ce qu’il y a autour, comme l’heure et mon estomac, et d’autres fois mon efficacité est assez proche de zéro et là je sais que c’est inutile que je me lance dans un projet de grande ampleur car je devrais refaire le boulot le lendemain !

Pouvez-vous nous parler d’une de vos réalisations qui vous tient particulièrement à cœur ?
J’aime de temps en temps changer des supports habituels et explorer de nouvelles façons d’exploiter mes dessins. Je fais donc parfois des modelages en terre, des dessins sur bois, etc. Une réalisation que j’ai beaucoup aimée a été faite pour une exposition dont le thème était la chouette. J’avais alors dessiné une chouette sur une plume. Comme j’aime les textures, j’ai eu envie d’agrandir cette plume pour que la finesse des « poils » et des taches de peintures deviennent beaucoup plus « granuleuse ». Je l’ai donc fait imprimer sur une toile d’1m30!

                                                    img4                                 20150315_cravate

Vous êtes inscrit sur Unikness mais travaillez-vous sur d’autres projets en parallèle ? (livre, BD, exposition, …)

Oui, c’est la raison pour laquelle j’ai mis « future » entre parenthèses avant « dessinatrice de bande-dessinée » dans ma description !
Je travaille sur un projet de BD western en collaboration avec un jeune et talentueux scénariste!

                       

J’ai aussi un projet de livre pour enfant sur le conte Hansel et Gretel, que j’espère pouvoir reprendre lorsque j’aurai retrouvé un atelier…

img7
Parallèlement, je fais des dessins de presse dans un blog avec un ami qui y écrit des chroniques.

img8

Vous avez un mot de conclusion ?
Merci! A Unikness et aux lecteurs!

 

Cliquez ici pour commander une illustration à cet artiste

 

A découvrir également ...

Unikness – 850×180 – bottom post – rentree

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *